Animation mariage : Fais pas ci, fais pas ça !

animation mariage, conseils
©istockphoto

Les animations sont l’âme de la soirée. Voici toutes les suggestions de nos partenaires wedding planners pour éviter les pièges et assurer le mariage idéal. Tour d’horizon des in & out de l’animation pour une réception au top !

Côté boissons

animation mariage, conseils
©istockphoto

IN

  • Favoriser les domaines locaux. Certains domaines de réception ont une activité viticole et proposent des vins à prix coûtant avec les locations.
  • Choisir des vins et champagnes en accord avec les mets. Les alcools doivent être choisis en fonction des plats et non en fonction de vos goûts.
  • Être généreux sur les quantités. Il n’y a rien de pire que de se retrouver à court de champagne à la fin du cocktail – ou de vin pendant le dîner – sans possibilité d’en resservir au moment du dessert. S’il en reste, ça se conserve et il y aura plein d’autres occasions de faire la fête ! Compter une bouteille de champagne pour 3 personnes à l’apéritif (nombre qui augmente d’autant si on en rajoute au dessert ou alors toute la nuit). Pour le vin blanc lors du dîner, une bouteille pour 5 personnes, et pour le rouge, une pour 2 personnes.
  • Organiser des dégustations de vin et de champagne, très tendance et terroir, qui fonctionnent très bien, avec l’apparition de « wine trucks ».
  • Mettre en place des ateliers œnologiques. Ils apportent une touche d’élégance et sont adaptés à des unions « de standing ». Ils permettent aussi de décliner de façon subtile le thème du mariage si celui-ci concerne la région d’origine d’un des mariés.
  • Miser sur le champagne, que ce soit en cocktail, dégusté sur glace (« champagne ice »), ou carrément en bar à champagne (rosé, brut, bio, nature…). La cascade de champagne reste également un incontournable.
OUT

  • Négliger la qualité de ses vins. Vos invités se souviendront de votre mariage à cause de leur mal de tête le lendemain.
  • Prendre du champagne demi-sec, qui ne s’adapte pas à tous les mets. On choisit du brut !
  • Choisir des alcools forts au cocktail. Erreur !
  • Dépenser des fortunes. Compter 15 euros au maximum pour une bouteille de champagne, et 10 euros pour une bouteille de vin.

Les enfants d’abord ! 

animation enfants mariage
©istockphoto
IN 

  • Confier les enfants à des professionnels ! Certaines sociétés proposent une prise en charge des petits pendant le repas, avec des activités sportives, des jeux géants ou la création d’un petit spectacle pour les mariés.
  • Créer ses propres animations – coloriages et jeux sur les tables, château gonflable, stand de barbe à papa – ou faire appel aux services d’un clown ou d’un magicien pour émerveiller les bambins. Vos invités vous remercieront pour cette jolie attention.
  • Prévoir un espace dédié, une salle rien que pour eux, avec jeux, coloriages, parfois DVD, et surtout avec des lits à disposition.
OUT

  • Oublier les baby-sitters ! Croire que les parents vont surveiller leurs enfants est une illusion, ils sont là pour profiter de la fête et ont tendance à croire que les bambins s’amusent tous ensemble.
  • Grever son budget avec une société d’animation alors qu’il y a peu d’enfants au mariage. Ce poste peut coûter cher, surtout si l’entreprise prévoit plusieurs animations adaptées par tranches d’âges.
  • Prévoir les enfants dans le menu du traiteur. C’est inutile et onéreux !

Musique ! 

animation musique mariage, conseils
©istockphoto
IN

  • Animer le vin d’honneur avec un groupe de jazz. À l’intérieur ou à l’extérieur, il met les invités dans l’ambiance de la soirée.
  • Faire confiance au carnet d’adresses des wedding planners pour ne pas vous tromper sur l’animation : un mauvais DJ ou groupe de musique gâcherait l’ambiance de votre mariage.
  • Écouter son instinct ! Le feeling est primordial pour choisir votre DJ. Comme pour la plupart de vos prestataires, celui-ci doit être à votre écoute.
  • Privilégier le rythme de la soirée ! Un bon DJ doit pouvoir vous conseiller sur les choix des musiques lors des moments importants de la réception, tels que l’entrée des mariés dans la salle, l’ouverture de bal, l’arrivée du gâteau…
  • Faire appel à un professionnel. Cela permet d’éviter les problèmes techniques, de bénéficier d’un matériel de qualité (son et lumière) et surtout d’une expérience. Un DJ (ou un orchestre) n’est pas un jukebox. Il ressent l’ambiance de la piste de danse et adapte la programmation musicale en temps réel, tout en s’adaptant aux goûts des mariés. Le DJ est souvent le prestataire le plus compliqué à sélectionner. S’il est mauvais, mal équipé ou pas sympa, l’ambiance va en prendre un coup.
  • Préparer sa playlist et la remettre au DJ pour qu’il travaille sa soirée. Le bon professionnel saura rectifier sur place, c’est son métier de savoir relancer l’ambiance après un petit coup de mou ou, au contraire, de faire se terminer la soirée tranquillement.
  • Choisir entre le DJ et l’orchestre. Cette décision est une question de coût (5 musiciens et leurs instruments VS un DJ et ses platines), mais aussi une question de personnalité et d’attentes des mariés.
  • Faire participer les invités en leur demandant dans le faire-part d’envoyer une chanson clé sur laquelle ils aimeraient danser. Cela peut aussi permettre à votre DJ de comprendre qui sont vos convives et ce qu’ils aiment !
OUT

  • Choisir un non-professionnel. Le DJ qui chante en pensant qu’il est en représentation est à bannir, celui qui pense que le buffet lui est autorisé est à proscrire.
  • Penser que ce n’est pas un métier.
  • Faire l’économie de ce poste. C’est toute l’ambiance de votre mariage qui est en jeu !
  • Faire l’impasse sur les rendez-vous de préparation. Vous risquez de vous sentir invités à votre propre mariage !

Côté papilles

animation culinaire mariage
©label-emotion
IN

  • Faire appel à un food-truck (triporteur de glaces artisanales, food-truck de café, de spécialités régionales, de pizza, de burgers, indien, bio, sandwichs, galettes, baraque à frites…). Il ravit toujours les papilles des mariés et de leurs invités, et a surtout sa place lors des brunchs de lendemain de mariage. En outre, il est techniquement très pratique et autonome, et s’adapte à toutes les salles, même sans cuisine. Prévoyez le nombre de camions en fonction du nombre d’invités.
  • En mettre plein les yeux avec du showcooking.
  • Proposer un bar à fleurs à déguster, en vogue.
  • Miser sur un bar à coco. À boire directement dans la noix ou en petits morceaux à croquer… Idéal pour rafraîchir tout le monde !
  • Éblouir vos invités avec le Cocktail Flair Bartender et ses démonstrations impressionnantes (attention au budget). Pour cette animation, pensez aux cocktails sans alcool, aux boissons pour les enfants, et prévoyez de plus grandes quantités en cas de forte chaleur.
  • Faire servir un shooter (avec ou sans alcool) sur la piste de danse. Il peut même être offert juste avant le dîner et comporter dans le fond le nom de la table à laquelle se trouve l’invité concerné.
  • Prévoir des animations gourmandes (huîtres, foie gras, saumon, mini-burgers…).
  • Respecter la tradition de la découpe de la pièce montée, incontournable de la fête, qu’elle fasse l’objet d’une animation durant le cocktail ou d’une restauration légère de nuit.
OUT

  • Organiser le sempiternel candy bar. Un peu dépassé, il a été vu et revu sur de nombreux mariages et les mariés veulent du nouveau. De nouveaux bars font leur apparition (bar à mojitos, bar à chamallows, bar à pop-corn, bar à crêpes, bar à cigares, etc.) et remplacent le bar à bonbons traditionnel. Mais on peut le faire évoluer, car cela reste une animation sympa et peu coûteuse : on passe du candy bar traditionnel au bar à S’mores (sandwichs à la guimauve grillée dans lesquels est inséré un chocolat qui fondra avec la guimauve chaude, qui se déclinent avec toutes sortes de friandises et de gâteaux), on peut aussi y ajouter des cookies…
  • Tout miser sur le food-truck. Son débit n’est pas toujours adapté au nombre de convives. Et s’il pleut, il est compliqué de faire sortir les invités pour qu’ils se restaurent.
  • Retenir une animation peu assortie à votre mariage ! Par exemple, Le food-truck correspond plutôt à des thèmes tels que le hippie chic/ bohème/nature, et ne sera pas forcément du meilleur goût dans la cour du château.
  • Multiplier les animations culinaires au risque de perdre vos invités !
Click here to bookmark this

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here