L’amour à la plage

Kelani et Jonathan, tous deux originaires des îles (lui de Guadeloupe, elle de Tahïti), se sont mariés dans un décor féerique, mélange des eaux vertes de la mangrove et des eaux bleues du lagon, sur fond de montagne. Sublime !

Coup de foudre à Paris

L’histoire de Kelani et Jonatan débute sur Internet : dès les premières conversations, le courant passe entre les deux célibataires, et il lui propose rapidement une rencontre. « C’était un dimanche soir de février, nous nous sommes retrouvés dans un bar pour boire un café. Notre premier point commun a été de découvrir que ni l’un ni l’autre nous ne buvions de café, sourit la jeune femme. Et il y en aura bien d’autres. » Le premier baiser est échangé ce soir-là et, peu de temps après, ils ont emménagé ensemble.

Une surprise peut en cacher une autre

Pour leurs 3 ans de vie commune, et pour souffler les 32 bougies de Kelani, Jonatan a organisé un week-end surprise dans les Cinque Terre en Italie. Après un samedi touristique à se balader dans les magnifiques villages colorés, le jeune homme a concocté une autre surprise dès le réveil dominical : « Il m’a demandé si je voulais voir la suite de mes cadeaux d’anniversaire… et il m’a présenté un écrin en prononçant simplement : “Veux-tu m’épouser, ma chérie ?” J’ai découvert une bague de fiançailles en diamants, j’ai pleuré et j’ai dit oui ! »

Mariage tropical chic

Organisé en Polynésie française, le mariage s’est décliné dans les couleurs corail, vert anis et doré.« J’ai adoré m’occuper de l’organisation, explique Kelani. Chercher les prestataires, utiliser mon réseau sur place, créer les décorations et les plans de tables… » Avec ses amies, elle a par exemple réalisé la décoration de table et le photobooth – un mur recouvert de plantes tropicales et un cadre en bambou. « Jonatan et moi avons aussi choisi un symbole de notre union qui figurait sur tous nos supports papier ou tissu, et également sur l’urne : le colibri, oiseau de la Guadeloupe et qui ne vit pas en Polynésie. »

Côté animation, le couple a souhaité un spectacle de danse du feu pour ouvrir la soirée, suivi d’une haie d’honneur avec des cierges magiques, et un orchestre live pour faire danser l’assemblée jusqu’au bout de la nuit. « Les parents et la famille de Jonatan, retardés par un cyclone en Guadeloupe, sont arrivés juste quelques minutes avant le début de notre cérémonie à la mairie. Le moment où nous avons aperçu sa maman courant vers nous pour nous serrer dans ses bras restera gravé dans ma mémoire et dans mon cœur », raconte Kelani.

Mariage de rêve

Après s’être préparés dans leur bungalow respectif, avec leurs témoins, frères et sœurs, les mariés se sont découverts au moment du premier shooting photo en bord de mer. Puis la cérémonie à la mairie a commencé sur les notes de « L’Hymne à l’amour » (en tahitien !), avec échange de colliers de fleurs. « À ce moment-là, mon discours surprise a provoqué une vague d’émotion chez Jonatan, en larmes… Je ne m’y attendais pas, ce fut un moment très fort. » Ensuite, tout le cortège s’est changé pour mettre les tenues du beach wedding :« Les filles avaient de longues robes corail en mousseline avec des orchidées blanches dans les cheveux et des lunettes de soleil roses. Les garçons portaient un pantalon crème, une chemise blanche, un nœud papillon vert etdes lunettes de soleil vertes. C’était génial ! Nous nous sommes tous dirigés vers la plage : l’arche en bambou ornée de bouquets exotiques et d’un rideau de coquillages était exactement comme je l’avais rêvée ! »

Les pieds dans l’eau, Kelaniet Jonatan ont prononcé leurs vœux d’éternité. Et quoi de mieux qu’une petite baignade dans le lagon pour laisser exploser sa joie et profiter du présent à 100 % ?Les invités s’en sont donné à cœur joie ! Pendant ce temps, Kelani a changé de robe pour enfiler un véritable ensemble végétal : « Ma jupe, faite de milliers de fleurs, embaumait l’odeur de tiaré… Face à la mer, j’ai attendu mon amoureux qui arrivait en pirogue au son des musiciens soufflant dans des conques. Cette cérémonie traditionnelle s’est terminée avec des danses, et surtout ma danse préparée pour mon époux… C’était merveilleux de voir ses yeux posés sur moi remplis d’étoiles. »

Trois cérémonies de mariage, trois tenues

La première pour la mairie, dans un style « polynésien moderne », a été réalisée par une couturière locale : la robe de Kelani était confectionnée dans le même tissu (imprimé de fleurs blanches sur fond blanc) que celui de la chemise de Jonatan. Pour la cérémonie laïque sur la plage, la mariée voulait une robe de style occidental « avec de la dentelle et un peu de volume, mais pas trop ». En faisant les boutiques avec sa belle-sœur, elle a eu un coup de foudre. « Je voulais aussi que Jonatan ait un costume trois-pièces couleur sable. » Et pour la cérémonie polynésienne, les deux tenues végétales des mariés ont été composées avec plus de 3 000 fleurs enfilées à la main par leurs familles : « J’ai fait le design de ces tenues en concertation avec mes amies. Le résultat était incroyable ! »


Les prestataires

Traiteur : Moz Café
Photographe : SV Photograph
Coiffure : UnikHair, à Tahïti
Maquillage : Millie.MakeUp, à Tahïti
Événementiel : Wedding Polynesia
Gâteau : Pâtisserie Jolie

Click here to bookmark this